L’Angleterre attire depuis très longtemps les entrepreneurs du monde entier, et notamment les entrepreneurs français.

Profitant de conditions plus avantageuses par rapport à la France, les entrepreneurs français ayant créé leur société en Angleterre sont rarement déçus.

Ce guide réunit les informations indispensables pour les entrepreneurs qui envisagent de créer leur société en Angleterre.

Création d'une société en Angleterre

Pourquoi créer une société en Angleterre ? 

L’Angleterre réunit plusieurs atouts pour les personnes désireuses de créer leur société. En premier lieu, l’Angleterre est une démocratie riche dont l’économie est principalement axée sur les services. Ils représentent 79% du PIB. Actuellement, le Royaume-Uni est la 5e puissance économique au monde.

De ce fait, le pays jouit d’une stabilité économique et politique favorable au développement des entreprises. On y retrouve naturellement, tous les services et les infrastructures nécessaires aux sociétés de notre époque.

Cependant, ces avantages sont également présents en France, alors pourquoi créer une société en Angleterre ? 

La distinction s’opère sur quelques éléments clés qui, globalement, rendent la création et le développement d’une société plus simple et plus rapide chez nos voisins anglais, par rapport à la France. 

En Angleterre on trouve une culture d’entreprise beaucoup plus développée. Elle résulte en grande partie d’une conception plus libérale de son économie. Cela s’observe particulièrement au niveau des démarches indispensables à la création d’une société et du cadre dans lequel va se réaliser cette création :

  • Démarches administratives
  • Juridiction
  • Coûts
  • Fiscalité

Ainsi, toutes ces étapes sont moins encombrantes en Angleterre. 

Intéressons-nous de plus près à la fiscalité anglaise. Celle-ci est l’une des plus attractives d’Europe pour les entreprises. En effet, l’impôt sur les sociétés est de seulement 19% toutes charges déductibles pour les sociétés en Limited Company. Et en optant pour une société LLP, les bénéfices réalisés en dehors du Royaume-Uni ne sont pas imposés.

De même, en créant sa société en Angleterre on profite de charges patronales et salariales plus faibles. Sans oublier les différentes mesures permettant de réduire sa charge fiscale, comme le Seed Enterprise Investment Scheme qui permet de réduire de 50% sa fiscalité simplement en investissant dans une société anglaise.

En Angleterre, une entreprise est également exonérée de TVA tant que le chiffre d’affaires ne dépasse pas £81000.

Et si on trouve des pays avec des conditions plus avantageuses d’un point de vue fiscal, peu profitent de l’envergure de l’Angleterre. Autrement dit, créer une entreprise en Angleterre est bénéfique pour l’image de marque, pour que la société soit prise au sérieux, et pour accéder au marché international.

Comment ouvrir une société en Angleterre ?

Les différents types d’entreprises

La Limited Company : société à responsabilité limitée, elle est la forme d’entreprise la plus fréquente en Angleterre. Elle se caractérise par un nombre limité d’associés possédant un capital répartir de façon équitable. De plus, la responsabilité étant limitée, les actionnaires sont protégés face aux dettes. Et en cas de bénéfices, ces derniers sont distribués sous forme de dividendes et de salaire. La Limited Company est réservée aux entreprises commerciales. 

La Limited Liability Partnership : très proche de la Limited Company, elle se distingue par une fiscalité différente basée sur le Partnership (nom collectif), par une moins grande souplesse et par administration plus lourde. Elle est surtout utilisée par les moyennes et les grandes entreprises.

Le Solde trader : similaire à la micro entreprise française. Peu de démarches administratives, simple et rapide à créer, un seul gérant, bénéfices directement remis au gérant, mais gérant responsable en cas de dettes.

Le Partnership : Solde trader regroupant au moins deux associés. Les bénéfices sont répartis entre les différents associés en fonction du contrat établi. 

Créer son entreprise en Angleterre

Comment créer sa société en Angleterre ?

Dans un premier temps, il faut choisir la forme juridique de la société en choisissant l’une des 4 possibilités évoquées ci-dessus. En règle générale, la Limited Company est la forme privilégiée.

La deuxième étape consiste à définir un nom pour son entreprise, en veillant à ce qu’il ne soit pas déjà utilisé. Ce nom doit être approuvé par la Companie House.

Ensuite vient le moment de préparation de l’enregistrement de la société. Différentes informations sont nécessaires à cette démarche : 

  • Nom de la société
  • Adresse postale en Angleterre
  • Identité et informations personnelles du gérant
  • Identités et informations personnelles du ou des actionnaires
  • La façon dont vont être distribués le capital et les actions

Il est également nécessaire de remplir deux documents que sont le Memorandum et les Articles of Association. Le premier spécifie que les associés désirent créer une société en Angleterre. Le second regroupe les différentes règles de la société.

Une fois ces documents remplis, il faut les envoyer à la Companie House afin d’enregistrer la société. Le plus simple est de passer par le site web de la Companie House en échange de £15 à titre de frais.

Une fois que la Companie House a validé l’enregistrement de la société (processus qui prend quelques heures), il faut procéder à la première réunion entre actionnaires afin de nommer le directeur. Un registre de la société à jour doit également être mis en place. 

Les démarches continuent avec l’ouverture d’un compte bancaire. De même, l’enregistrement au HMRC est indispensable afin de pouvoir bénéficier d’un numéro de TVA.

Passer par un expert

En soi, les démarches pour créer une société en Angleterre ne sont pas très compliquées. Toutefois, on peut facilement oublier un élément ou simplement manquer de temps. 

À ce titre, il est vivement recommandé de se faire accompagner d’un expert lors de la création d’une entreprise en Angleterre. Au final, le prix que va coûter le spécialiste sera faible par rapport au gain de temps et à l’assurance que toutes les démarches ont bien été réalisées dans les règles.

bureau dans le centre de Londres

Peut-on créer sa société en Angleterre et travailler en France ?

Pour des raisons d’optimisation fiscale, beaucoup d’entrepreneurs français désirent créer leur société en Angleterre, tout en restant vivre en France afin de profiter de la vie à la française et de leurs proches. Est-ce possible ?

Oui. Créer sa société en Angleterre et travailler depuis la France est parfaitement compatible. Mieux encore, il n’est pas nécessaire de traverser la Manche pour ouvrir sa société. Il existe des prestataires spécialisés dans ce type de démarches.

Ils s’occupent de toutes les étapes de la création de la société en Angleterre, des documents administratifs jusqu’à la domiciliation.

Il est même possible d’opter pour un nominee, c’est-à-dire un prête-nom, pour les entrepreneurs qui ne désirent pas que leur nom apparaisse au greffe.

Quelle est l’utilité de créer une entreprise en Angleterre?

Comme nous l’avons évoqué au début de ce guide, créer une entreprise en Angleterre présente de nombreux avantages, et plus particulièrement d’un point de vue fiscal. Autrement dit, créer une société en Angleterre est une solution d’optimisation fiscale parfaitement légale.

Seulement, vivre en Angleterre n’est pas forcément attrayant pour tout le monde. Qu’il s’agisse de la météo, de la langue, de la culture, de l’ambiance, beaucoup de choses peuvent gêner un départ en Angleterre. Mais le plus difficile est sûrement de s’éloigner de ses proches et de son quotidien français.

De ce fait, pouvoir créer sa société en Angleterre tout en la gérant depuis la France se révèle particulièrement intéressant pour de nombreux entrepreneurs. 

À proximité de la France

Pour les entrepreneurs français, l’un des points forts de l’Angleterre se situe dans sa proximité avec la France. Même si on peut travailler depuis la France, il est probable qu’à un moment ou un autre, un déplacement soit nécessaire, que ce soit pour des démarches administratives, pour rencontrer des collaborateurs…

Même en habitant le sud de la France, on peut se rendre en Angleterre en quelques heures grâce au train ou à l’avion. Et pour celles et ceux qui ont plus de temps, la traversée en ferry a son petit charme.

Le Royaume-Uni et la France sont également proches culturellement parlant. Les deux pays partagent une histoire commune. Le dépaysement est faible quand on décide de vivre en Angleterre, hormis sur le plan culinaire…

Enfin, la langue est aussi un atout à prendre en compte. L’Anglais est la langue internationale, et nous l’apprenons à l’école depuis très jeune. Communiquer en anglais est donc accessible pour beaucoup d’entrepreneur. Et ceux qui ont un niveau trop faible, n’auront pas de mal à trouver des cours du soir. 

L’Angleterre, une solution d’optimisation fiscale en Europe ?

L’un des reproches souvent avancé par les entrepreneurs au sujet de la création et du développement d’une société, c’est la fiscalité trop pénalisante. Plus précisément, cette fiscalité est surtout un frein pour les petites et les moyennes entreprises qui doivent souvent faire face à de nombreuses charges rendant la progression difficile, surtout face à la concurrence extérieure.

Certes, l’impôt est indispensable pour que nos sociétés fonctionnent, mais il est parfois mal équilibré. Et comme de nombreux pays proposent une fiscalité nettement plus attractive, le choix est vite fait pour de plus en plus d’entrepreneurs.

Surtout qu’il n’est pas nécessaire d’installer sa société à l’autre bout du monde pour bénéficier d’une optimisation fiscale. En Europe, plusieurs pays offrent des conditions intéressantes, avec en plus l’avantage d’être des pays stables, avec une bonne réputation et profitant des bienfaits de l’Europe et de son marché.

À ce titre, l’Angleterre est l’une des destinations les plus privilégiées pour créer une société en profitant d’une optimisation fiscale en Europe. 

Sa proximité géographique avec la France en fait une destination encore plus intéressante. Sans compter la langue, la culture et tous les autres avantages que nous déjà évoqués jusqu’ici.

Une optimisation fiscale légale ?

Il est fréquent de confondre « optimisation fiscale » et « fraude fiscale » alors qu’il s’agit pourtant de deux principes différents. Certes, les deux peuvent être rangés comme des solutions d’évasion fiscale, mais là où la fraude fiscale désigne les solutions illégales et contre lesquelles luttent les gouvernements, l’optimisation discale définit les solutions légales. 

En effet, l’optimisation fiscale consiste à profiter des différentes opportunités légales permettant de diminuer sa fiscalité. Il peut s’agir de moyens mis en place par les gouvernements eux-mêmes (souvent pour encourager l’investissement), ou de solutions moins directes, mais tout autant légales. 

L’optimisation fiscale légale essaie notamment de profiter de certaines failles juridiques et administratives. Elle profite également de la mondialisation qui permet de créer et de gérer une entreprise à l’étranger et de vendre ses produits ou services dans son pays natal avec peu de frais supplémentaires et surtout, en bénéficiant d’une fiscale beaucoup plus faible dans le pays étranger. 

En ce sens, créer une société en Angleterre peut clairement être considéré comme une solution d’optimisation fiscale, puisque la fiscalité y est moins importante, et que rien n’interdit d’agir ainsi.

Un compte bancaire en Angleterre indispensable ?

Pour fonctionner, une société a besoin d’être rattachée à un compte bancaire. Dans le cas, du Solde trader, (la micro entreprise version anglaise), le compte peut être celui du gérant. Mais dans tous les cas, il faut un compte dans une banque située en Angleterre. 

Ouvrir un compte bancaire en Angleterre non résident

Beaucoup d’établissements bancaires demandent un justificatif de domicile. De ce fait, un entrepreneur non résident qui désire ouvrir un compte bancaire pour son entreprise située en Angleterre peut éprouver des difficultés dans sa démarche. 

Mais avec le développement des banques en ligne, les démarches pour ouvrir un compte bancaire en Angleterre en tant que non résident sont généralement plus simples. 

Il faut savoir que les établissements français ont souvent des partenariats avec des banques anglaises. Ouvrir un compte dans la banque anglaise partenaire de sa banque française est souvent plus simple et plus rapide.

Le plus simple est de passer par un prestataire qui s’occupera des démarches pour la création d’une société en Angleterre en intégrant l’ouverture d’un compte bancaire.

Faut-il craindre les effets du Brexit ?

Pour le moment, nous ne savons pas sur quoi vont aboutir les négociations finales entre le gouvernement britannique et l’Union européenne. Difficile d’émettre des pronostics, et de toute façon ça serait inutile. 

Pour les entrepreneurs, la menace du Brexit réside surtout dans l’inconnu puisqu’il s’agit d’une situation nouvelle. Néanmoins, l’impact s’est déjà fait ressentir pour certains entrepreneurs français qui rencontrent plus de difficultés pour recruter, car les potentiels candidats ont peur de ne pas pouvoir s’installer suite au Brexit. 

Mais les choses sont encore trop récentes et nous n’avons pas assez de recul pour savoir si le Brexit aura ou non un impact négatif. Au pire, il suffira de revenir en France ou de trouver une autre destination pour son entreprise.